Asphodèle Les ateliers du pré

Historique

 

 

Bienvenue à Asphodèle (Les ateliers du pré), association loi de 1901 qui depuis mai 1995 associe, dans son éthique de l’accueil, des valeurs de partage et de collaboration associatives, de tous et pour tous (personnes valides ou handicapées, normopathes ou fragilisées), à une passion de la créativité, de l’expression individuelle et groupale, en direction de tous les arts et de tous les publics, et à une rigueur formative, qui multiplie les évènements artistiques et expressifs (fêtes, expositions, colloques, séminaires, journées d’initiation gratuites…) et les contenus plus didactiques à destination des animateurs futurs ou déjà en exercice, thérapeutes ou non : stages, initiation, formations courtes ou longues, supervisions de pratique… en écriture, mail-art, carnet de voyage, danse, théâtre, clown, voix, conte, psychodrame, marionnettes, percussions, vêtements de papier, argile, peinture, polyvalent plastique, collage
Voici donc un résumé de l’histoire d’Asphodèle et de ses principaux acteurs et évènements :

 

1.LA CREATION DE l’ASSOCIATION ASPHODELE (les ateliers du pré),

La mixité des membres du bureau, une aventure créative rêvant en instituant un collectif de ses membres vers ses membres
 

La création d’Asphodèle (les ateliers du pré) a eu lieu à Paris 11ème le 29 mai 1995, dans la continuité d’actions bénévoles antérieures, depuis longtemps partagées par une petite équipe, auprès de personnes handicapées physiques et/ou mentales et de regroupements créatifs et expressifs (sport, médiations plastiques diverses…).
 
L’équipe de départ, même si elle partageait ce fort intérêt pour les dynamiques créatives et la question du handicap était déjà mixte dans sa provenance et interdisciplinaire (avec une légère majorité psy qui perdurera…) avec :
- Le président Pierre Athias, psychologue clinicien en psychiatrie adulte et auprès d’adolescents, psychothérapeute, peintre et musicien, et animateur d’ateliers cuisine, peinture, musique, etc;
- La secrétaire Nathalie DICTUS, docteur en informatique, grande praticienne en photos, encadrement, sport et autres arts ;
- Le trésorier Jean-Jacques LAVERGNE, psychomotricien en psychiatrie adulte, animateur d’ateliers peinture, piscine, packs, eau et sable, etc.
- La directrice de formation Claude STERNIS , psychologue clinicienne, psychothérapeute et psychanalyste auprès d’adultes puis d’enfants et d’adolescents psychotiques ou autistes, mais aussi de normopathes en ville, en individuel ou en groupe, créatrice tous médiateurs et tous azimuts (romans, nouvelles, poèmes, livres, expositions, photos, sculpture, chansons, céramiques…), professeur de psychologie (Paris V, Paris VII, Ecole de psychologues praticiens à Paris et à Lyon), animatrice d’ateliers auprès de publics très variés et à partir de médiateurs très divers (peinture, eau, sable, écriture, vidéo, clown, sculpture…) et superviseuse de praticiens et d’équipes pratiquant des médiations expressives et artistiques en France ou à l’étranger (Luxembourg, Suisse, Vietnam, La Réunion, Guadeloupe, Martinique…), auteur ou co-auteur directrice de très nombreux ouvrages, poétiques ou cliniques et scientifiques (Voix d’eau ; Palimpseste ; L’animateur d’atelier d’expression, portrait intime en forme de mouton ; Lettres de saison ; Valérie Guérin, Carnet de vies, une traversée picturale et humaine de l’anorexie ; L’adolescent entre art, marge et culture, une clinique des médiations en groupe…).  
         
Cette communauté d’intérêt autant que cette mixité ne sera jamais démentie par la suite avec :

- la présidence de Nicole DESHAYES, de 2002 à 2005, directrice de Caravansérail-Développement, spécialiste du jeu, des ludothèques, de la médiation sociale et de l’éducation populaire (présidente ARDEVA et maître d’œuvre du livre Rue du lien social et de très nombreuses actions à destination des publics en difficultés, en France et au Vietnam),

- la présidence jusqu'en 2016 de Jean BROUSTRA, psychiatre, psychanalyste, écrivain, de formation littéraire, artistique et scientifique, cofondateur de revues littéraires (La Roue à aubes), neuropsychiatre, docteur en médecine, chef de la clinique université de Bordeaux-II, fervent dynamiseur d’ateliers thérapeutiques d’expression au Centre hospitalier spécialisé Charles-Perrens, co-fondateur de l’Irae (Institut de recherche animation expression), puis président de L’ADAEC-ART CRU, association amie de Bordeaux qui a longtemps accompagné notre réflexion, et chef de service de psychiatrie adultes à Libourne et auteur de nombreux ouvrages (Toi psychiatre et ton corps, Abécédaire de l’expression, Expression et psychose, Traité du bas de l’être…) ;  depuis 1980, membre du comité de rédaction puis comité de lecture de la revue : « L’information psychiatrique ».

- La présidence depuis 2017 de Hugues DUBLINEAU  qui accompagne et soutient Asphodèle depuis de nombreuses années.  Ancien directeur de l'IME de Villejuif, lui même ancien animateur d'un atelier de peinture qui lui a laissé des souvenirs forts de partage et de découvertes, esthète féru d'art et profond humaniste, c'est aussi grace à lui que notre séminaire du jeudi, où sa participation à chaque séance vient éclairer le champ de nos réflexion, est accueilli à l'IRTS de Montrouge.   
- la trésorerie de :
· Violette LEVY, de 1998 à 2001, psychologue clinicienne auprès d’enfants et d’adolescents porteurs de handicaps neurologiques ou d’origine génétique, psychothérapeute, férue d’activités créatrices et animatrice d’ateliers avec des médiateurs variés,
· puis d’Yves HERNANDEZ, de 2002 à 2005, agent technique dans l’aéronautique, très remarqué pour ses mail-art en 2000,
· puis d’Anne Nassar, de 2006 à 2008, art-thérapeute aux passions artistiques multiples et originales,
· puis de Véronique Quenson, de 2009 à 2010, éducatrice auprès d’enfants en difficultés, animatrice d’ateliers, à médiation corporelle et sportive notamment, elle-même portée vers le dessin, l’escalade, la cuisine et la sculpture, artiste minutieuse et passionnée à laquelle on doit notamment des dessins inénarrables de mouton dans le livre  L’animateur d’atelier d’expression, portrait intime en forme de mouton et les superbes dessins de la plaquette Asphodèle 2002/2003,
· puis de Valérie DIEZ, de 2011 à 2014, psychologue clinicienne, psychothérapeute et peintre, dont la plaquette Asphodèle 2010 marqua les esprits, par son originalité et sa beauté plastique,
· puis de Christelle NGUYEN depuis 2014, psychologue clinicienne, psychothérapeute, utilisant et pratiquant de nombreuses médiations comme l’écriture, la photo, le psychodrame ;    
- le secrétariat :
· d’Agnès VILAIN, de 1998 à 2001, titulaire d’un DEA en Lettres Modernes, enseignante auprès d’équipes de soins, de travailleurs sociaux et d’acteurs de la société civile, spécialiste des questions concernant le handicap et l’inclusion sociale, passionnée par l’expression sous toutes ses formes (Qi gong, écriture…), créatrice de Faire des égaux en 2007,
· puis de Véronique QUENSON, notre ex-trésorière, de 2002 à 2005,
· puis de Corinne CROSLAND, de 2006 à 2008, actrice, danseuse et art-thérapeute formée à Asphodèle, intervenant, en libéral et en institution comme animatrice d’ateliers variés,
· puis de Brigitte PION, depuis 2009, psychologue clinicienne, psychothérapeute et animatrice d’ateliers formée à Asphodèle, en libéral et en institution auprès de patients enfants, adolescents ou adultes, polyhandicapés ou anorexiques notamment, formatrice et superviseur d’équipe, pilier fidèle du Comité Pédagogique de la Formation Longue Asphodèle et passionnée d’écriture, d’argile, de collage...

. puis de Céline DUPUY depuis 2017, orthophoniste / thérapeute du langage en institution auprès d'enfants et d'adolescents, animatrice d'ateliers à médiations variées , passionnée par l'expression sous toutes ses formes en particulier l'écriture , peintre.



2. Quelques dates, INVENTIONS ET STRUCTURATIONS (Entre portage et limite… REVES ET REALITES...) 
du dispositif ASSOCIATIF ET FORMATIF ASPHODELE (les ateliers du pré) particulièrement IMPORTANTES 

Très rapidement (septembre 1995), l’association reçoit un N° d’agrément pour la formation professionnelle continue, (12 à 30 formations par an sont ainsi réalisées, pour des individuels ou des groupes, à Asphodèle ou sur site), même si la majorité des participants sont des individuels et si nous défendons l’éthique de formations et d’évènements pour tous (journées et soirées à tarif bas, souvent à prix coûtant, actions majoritairement bénévoles), ce qui permet de ne pas en exclure les étudiants, les chômeurs et les personnes en réinsertion ou réorientation. Ce N° a été modifié en mars 2015 pour des raisons administratives, devenant le 11755285475. Un agrément pour les formations OGDPC a aussi été obtenu en 2014 ;


Les Assemblées générales annuelles, comportant toujours des moments conviviaux, des ateliers, rencontres, expositions, conférences (notamment de Jean BROUSTRA, Claude STERNIS, Nicole DESHAYES…) ou des tables rondes rassemblant plusieurs témoignages (Etre artiste aujourd’hui ; Etre écrivain aujourd’hui ; L’association loi de 1901…, Asphodèle et ses adhérents…), ont existé depuis la création de l’association, rassemblant 15 à 30 personnes, et restent des temps forts de partage et de réflexion pour l’association ;
 
Ouverte en avril 1996 pour un premier stage institutionnel créatif destiné à des infirmiers du Centre Hospitalier Les Murets (sous l’impulsion de Jean-Jacques LAVERGNE), la Maison des stages La Folie Camille a accueilli depuis un, puis deux, puis trois stages créatifs ou d’apprentissage didactique tous les mois de juillet, de deux à quatre jours (Déployer l’écriture ; Matière et création ; Rêver, créer, animer, co-animer un atelier d’expression), avec un environnement idéal (campagne, soleil, mer et moutons), un accueil attentif et goûteux (cuisine et intendance bénévoles où se sont illustrés et dépensés de nombreux membres de l’Association, et où, depuis 2001, ont été particulièrement remarquées les prestations culinaires de Véronique QUENSON et de Nathan LIECHTI), et avec des aménagements et dispositifs d’accueil et d’ateliers de plus en plus adaptés. Elle a aussi accueilli sur trois jours en juillet, depuis cette date, le traditionnel événement dit Mouton-Cailloux moment de créativité autogérée multi-médiateurs réservé aux animateurs ayant achevé leur formation et à des artistes et amateurs de tous âges et de toutes provenances, et en juillet 2014 la rencontre festive, créative et décalée des 20 ans d’Asphodèle, festival de créations collectives (totems, chansons, textes, buffets créatifs, fresques, danses collectives, discours, films, bal, land-art, sculptures…), de découvertes, de partages et d’ateliers au soleil (collage, contes, clown, chant, écriture, tissage, décoration, argile…) auxquels plus de 70 personnes ont pu participer et ont pu se rencontrer adhérents, formateurs et témoins des bureaux qui se sont succédés à Asphodèle (Pierre ATHIAS, premier président, Jean-Jacques LAVERGNE, premier trésorier, Valérie DIEZ, ex-trésorière, Brigitte PION, secrétaire jusqu'en 2016), grâce à un Comité de pilotage dynamique, dévoué et inventif (Brigitte PION, Julien MORAEL, Karen HERNANDEZ, Carole MENARD, Claude STERNIS, Nathan LIECHTI, Eric PION, Elen GEFFROY, Marie WERMUTH, Oriane DOINEL, Capucine GEZE, Charlotte ROMAIN, etc. …). A cette occasion Karen HERNANDEZ, psychologue très disponible et dont la créativité, entre autres plastique et culinaire n’est plus à démontrer, a mis en place 2 livres d’or, un pour le Colloque Traces  et un pour les 20 ans  d’Asphodèle, dans lesquels tout Asphodélien participant et sympathisant a pu et peut encore témoigner… et une équipe sous la direction notamment de Julien MORAEL et Elen GEFFROY un film de mémoire et de bouquets tissés de souvenirs, d’émotions et de réflexion : Asphodèle, asphodeliens, asphodelus, un tricot de témoignages.
 
Le déménagement du siège social, toujours dans le 11ème  à Paris, en juillet 1999, pour un local plus vaste et plus lumineux, permettant d’accueillir la bibliothèque théorique (livres, bibliothèque de textes) de l’association,  au 55 Boulevard de Charonnes, Bâtiment Erables  , puis depuis  juin 2017 à la même adresse, Bâtiment Bouleaux, pour un nouveau local plus vaste et plus lumineux,
     
Le premier Séminaire régulier, Les médiations thérapeutiques (Création , expression , thérapie), faisant suite à des soirées ponctuelles à l’Ecole de Psychologues Praticiens, invitant des animateurs d’ateliers et/ou psychothérapeutes ou psychanalystes (Jean BROUSTRA, psychiatre, psychanalyste, écrivain et président d’Asphodèle, fut un des premiers invités) a lieu en novembre 1999, à Caravansérail-Développement, et présente depuis très régulièrement à l'IRTS de Montrouge, (5 soirées de novembre à juin, les 3èmes jeudis du mois) des expériences artistiques ou de soin variées, utilisant des médiateurs très divers. Des soirées thématiques y ont lieu sur les ateliers d’argile, d’eau, de peinture, de théâtre, de vidéo, de clown, d’écriture, polyvalent, sport, cirque, groupes de parole, dans les addictions ou face à la psychose et à l’autisme… avec des invités prestigieux tels que Jean BROUSTRA, Nicole DESHAYES, Directrice de Caravansérail-développement et Présidente d’ARDEVA, Hugues DUBLINEAU, ex-Directeur de l’IME de Villejuif, Dris ELKESRI, Directeur en chef du Papotin, Geneviève HAAG, psychiatre, psychanalyste, grande spécialiste de l’autisme en France, Jean-Pierre KLEIN, psychiatre, psychothérapeute d’enfants, écrivain, Directeur de l’INECAT, Association de formation parisienne en art-thérapie où nous intervenons amicalement régulièrement et Directeur de publication de la belle Revue Art et thérapieMarcus Mc ALISTER, artiste peintre proche et sensible, compagnon de route qui a si souvent soutenu de ses œuvres, dons et créations, la dynamique de l’Association, Patrick NAVAI, artiste peintre et écrivain généreux et prolixe co-créateur entres autres de la Revue Transpercer, etc.…
      
- En septembre 2000, la formation longue (400h minimum) Certificat de formation d'Animateur-thérapeute d'atelier à médiations expressives est crée, dirigée par Claude STERNIS. Depuis 2013 elle est renforcée par le comité pédagogique de la formation longue,( de 2015 à 2019 avec Elen GEFFROY, psychologue, animatrice d'ateliers d'expression formée à Asphodèle et de 2013 à 2015, avec Brigitte PION, Maud SEGUREL et Laura TREICH, psychologues cliniciennes, psychothérapeutes et animatrices d'ateliers formées à Asphodèle, et de Marie WERMUTH, sculpteur et art-thérapeute formée à Asphodèle)
composé actuellement de Fanny LEBERT( art-thérapeute, animatrice d'ateliers d'expression, chorégraphe et metteur en scène), de Christelle NGUYEN ( psychologue clinicienne, psychothérapeute, animatrice d'ateliers à médiations expressives et psychodramatiste, ) et de Claude STERNIS.

Cette formation comprend 4 validations (stage probatoire, validation de 400h à Asphodèle, les ateliers du pré, ou dans des organismes affiliés, validation d’une performance expressive et de la soutenance d’un mémoire clinique de recherche). Elle a été créée, ou plutôt s’est imposée comme une évidence, pour reconnaître, organiser et valider les parcours de formation  significatifs de stagiaires engagés à Asphodèle depuis plusieurs années. Ses premières  Diplomations ont eu lieu en 2003 (avec Marine BOUDIER-SAVARY, psychologue clinicienne et Corinne CROSLAND, actrice et danseuse). Depuis, la formation longue encadre 30 stagiaires en moyenne, avec 1 à 4 diplomation par an, pour des parcours de 2 à 10 ans qui peuvent aller de 400h à 800h selon les choix et les besoins des stagiaires ;
 
Le passage de la plaquette de programme annuel à feuillets amovibles à une plaquette agrafée sur tiers d’A4 (décorée pour la première fois en 2002/2003 avec des dessins originaux de Véronique QUENSON) puis au format demi A4 en livret agrafé avec couverture carton couleur (programme devenu par année civile, en 2004, dessins originaux de Pédro FIGUEROA, puis d’Agnès BOUTHERIN pour 2005, de Pascal WEIDER pour 2006, de Danièle JASPARD pour 2007, de Dominique REBSTOCK pour 2008, de Fabienne BENCHETRIT pour 2009, de Valérie DIEZ pour 2010, de Cynthia PIDLUNY pour 2011, de Audrey LARDILLIER-MEIGNAN pour 2012, de Marie WERMUTH pour 2013, de Philippe STERNIS pour 2014, de Marcus McALLISTER pour 2015, de Patrick NAVAI pour 2016, d'Elen GEFFROY pour 2017, de Lucile VIARA pour 2018...) ;
                
L’invention en 2003 des Créadeles, ateliers gratuits à visée d’expression, de rencontre, de découverte et de création, pour les adhérents, organisées chaque année sur un ou deux jours par des animateurs en formation ou confirmés, à Paris et dans toute la France et avec des médiateurs très variés, le financement du matériel et de la location des salles étant pris en charge par Asphodèle à partir du coût des autres formations… (ceci dans la suite des Ateliers d’Avril, eux aussi gratuits et autogérés en 2003, par les deux premières sortantes de la formation longue, Marine BOUDIER-SAVARY et Corinne CROSLAND et sous l’impulsion de plusieurs membres du bureau dont notamment les trésoriers Véronique QUENSON et Yves HERNANDEZ) ; 
 
Le passage, en 2003, d’une structure associative entièrement bénévole à une possibilité pour les animateurs (à présent plus nombreux) d’être si besoin rémunérés (les autres pouvant rester bénévoles juste défrayés du matériel et des transports s’ils le souhaitent), sur un mode libéral ou comme formateurs occasionnels salariés, avec toute l’officialisation, la comptabilité et les déclarations officielles très précises que cela suppose ;
                  
Une réunion annuelle de tous les animateurs de l’année, sur une journée en mars ou en avril, et particulièrement depuis 2004, pour constituer, sceller et dynamiser une vraie équipe d’animateurs et échanger, dans une ambiance sérieuse mais conviviale, sur les options de l’année à venir, les programmes, les questions pédagogiques et éthiques ;
                
- La première création en 2004, de deux nouvelles formations Asphodèle passionnantes :
· la très intéressante structure Animateur-thérapeute, 100 heures, le voyage, couvrant toute l’année de son processus (3 lieux, 3 animateurs, 3 médiateurs…), occasion pour chaque stagiaire d’interroger son propre lien à la création et à l’expression, et de développer ses questionnements et ses apprentissages sur l’animation, tout en vivant et conceptualisant une expérience de groupe fondatrice ;
· la très attendue, difficile mais très formatrice et opérante, en Normandie sur 4 jours en juillet, Rêver, créer, animer, co-animer un atelier d’expression, où les stagiaires sont tour à tour les inventeurs-coanimateurs d’un atelier, dont la structure est ensuite analysée et réfléchie dans les moindres détails (cadre, dispositif temporel et spatial, écoute, médiateurs…) et les participants d’autres ateliers, où ils vivent de l’intérieur un moment de groupe, de parole et d’expression mis en place et animé pour eux par leurs collègues ;
 
- La création, en 2005, de l’indispensable et magnifique site de l’association, par Claude STERNIS, Véronique et Damien QUENSON et Jean-Marc VRAIN, repris et entretenu depuis 2008 journellement et créativement par Fabienne BENCHETRIT (avec le soutien de Nathalie DICTUS) , sous la Direction de Claude STERNIS et la relecture régulière de Capucine GEZE. Au plan de l’information, ce site est complété, à destination des adhérents (qui sont selon les années sont de 151 à 175) d’un courrier papier annuel abondamment informé et décoré et de la lettre-mail mensuelle de Claude STERNIS et de Laeticia SIEFFERMANN

3. LES ACTIONS MARQUANTES, UNE ETHIQUE FORMATIVE ET ASSOCIATIVE ASPHODELIENNE 
       
Ces actions à Asphodèle (Les ateliers du pré) sont très nombreuses et prennent des formes très variées, adaptables à tous les rêves, besoins et créativité de ses membres, toujours avec une perspective éthique centrée sur les besoins et le rythme de la personne, qui allient structure et cadre réfléchis et non-directivité des productions. Une véritable Ecole de formation à l’écoute, à la thérapie, à l’animation des ateliers à médiations, en individuel et en groupe avec des médiations variées (art-plastiques, art du corps, écriture…), et la diffusion de l’expression sous toutes ses formes et pour tous est née.
 
 Citons notamment :      
L’écoute régulière, par Claude STERNIS en particulier et avec des protocoles faits « sur mesure » en durée et en objectifs, d’équipes animant des ateliers, avec des personnes psychotiques ou autistes notamment, et par exemple à l’IME de l’Hay Les Roses, au cours des années 1997 et 1998 (Utilisation des médiateurs dans la prise en charge des patients polyhandicapés en institution) ;
· L’organisation, depuis 2004 de cessions de formation pour l’équipe d’un IME du Vigan dit Maison Lune (et depuis 2007 à Alès, sur le même secteur psychiatrique) : les ateliers thérapeutiques : prise en charge en groupe à médiations d’enfants psychotiques ou autistes ;
· L’organisation, avec la marionnettiste Gladys KALFON, d’une formation de 6 jours pour des infirmiers en psychiatrie en 2004 à St Gemmes sur Loire : Les médiations thérapeutiques : vers un atelier marionnettes ;
·  L’organisation d’une supervision de pratiques pour des animateurs-thérapeutes de différentes professions dans le Secteur de psychiatrie adulte de Paris-Centre (Service du Dr PIEL), en 2007 et 2008, puis sur un contenu plus large de 2010 à 2014 ;
·  L’organisation à Rouen en 2007 d’une formation à l’ADPEP sur l’animation des ateliers d’écriture (Ecrire, faire écrire, pour orthophonistes et éducateurs) ;
·  La supervision d’équipe au CMPP de St Brieuc en 2008, à l’Hôpital de jour Régis de Ville Evrard en 2009, à l’Hôpital de jour de Montreuil en 2009, aux CMPP Alefpa Decroly en 2011 et 2013 à Lille,  à l’Association Le temps du regard à Rennes en 2012 et 2013, à l’Association Robida (Maison des adolescents) à Caen  en 2013, au Centre de formation St Honoré (Ecoles d’éducateurs) en 2013, au Mans dans l’association Etape Montjoie en 2014, au Luxembourg à Ettelbruck sur 6 jours en 2015, au CMPP de Morteau en 2015;

En 2016, Les supervisions d’équipe à L'ITEP les Alicantes à Nîmes, à l'hôpital de jour à Pontarlier, à Saint Cyr l'Ecole, à l'ESM de Caen, au centre hospitalier d'Ettelbruck au Luxembourg, au centre hospitalier les Murets...
       
L’organisation à St Denis de la Réunion, de septembre 1997 à septembre 2008, de formations très régulières pour de nombreux groupes d’infirmiers et autres professionnels de santé sur Les médiations thérapeutiques ou L’animation des ateliers d’écriture (en continuité avec d’autres formations et recherches transculturelles initiées bénévolement par Claude STERNIS, notamment avec l’Ecole de Psychologues Praticiens au Vietnam, annuellement de 1997 à 2014) ou à la Guadeloupe (L’interprétation du dessin) en 2013… ;
 
L’organisation du Colloque, Création, expression, médiation, qui regroupera, pour des conférences et des ateliers, 150 personnes, dans les locaux de l’Ecole de Psychologues Praticiens, le 7 mars 1998 ;
 
L’organisation d’un réseau de mail art gratuit franco-suisse en 1999 et d’ateliers d’écriture et de mail art dans des ludothèques et au Salon du livre à Paris en 1999, et la dynamisation depuis cette date jusqu’en 2012 par Claude Sternis de formations de ludothécaires avec Caravansérail-Développement et l’ALIF ;
 
L’organisation du Mail art 2000, nouvel échange de courrier ouvert et créatif beaucoup plus vaste qui suscita un énorme réseau d’échanges et de très nombreuses expositions du Palais des Congrès à Paris, à la Chapelle de la Salpêtrière, et dans la France entière et à l’étranger, et du Colloque International Correspondances (Ecriture, thérapie, lien social) les 12 et 13 mai 2001, festival d’ateliers, de conférences et de spectacles pour les 120 participants présents ;
 
- L’organisation, les 30 avril et 1er mai 2011 du Colloque international Traces, où se sont croisés de nombreux intervenants pour des conférences, des animations d’ateliers et des performances artistiques ;
 
- La participation à de très nombreuses manifestations et Colloques, par Claude STERNIS notamment :

· Journées de Champigny en décembre 1987 et novembre 1989, ("La certitude, l'inattendu", paru dans le N°87 de novembre 90 de Thérapie psychomotrice, puis  "Une expérience de sable et eau en institution: importance du cadre dans la pratique des ateliers thérapeutiques et processus de symbolisation", paru dans le N°81 de janvier 1989 de Thérapie psychomotrice),

· aux Journées de la CRIEE à Reims en mai 1990 ("Simon ou les yeux du hibou"), et en mai 92 ("Le secret de Maria"); textes parus dans les Actes des Journées et dans Psychologie Médicale,

· aux Journées internationales sur l'évaluation des personnes (mai 1993, EAP) publiée dans l'ouvrage du même titre (EAP, "Dessin et projection"),

· aux Journées d'études internationales des Ateliers de l'Art Cru à Monteton ou Bordeaux en septembre 1990 ("Carlos, le cœur, le sable et l'eau"), en septembre 1991 ("Une cabane pour vivre"), en septembre 1992 sur un espace d'accueil pour autistes adultes ("Qui joue et où"), en  septembre 1993 ("Archaïque toi-même"), en septembre 1995 ("Rencontre dans et autour du corps lors de la psychothérapie individuelle d'un adulte autiste") et en septembre 1996 ("Adhésif, inclusion, exclusion"); textes parus dans les Cahiers de l'Art Cru ,

· au 5ème congrès de psychothérapie de groupes d'enfants d'Auxerre en juin 1995 ("Type d'institution, type de médiateur et de cadre"),

· au Colloque de Prémontré de mai 1995 ("Contribution de la psychanalyse à la compréhension et au soin de la personne autiste"),

· aux Journées cliniques de La Queue en Brie en novembre 1995 ("L'atelier psychothérapeutique à médiations comme lieu, ou lien, intermédiaire de passage"), paru dans Psychologie Médicale,

· en décembre 2000 au congrès SNC à La Villette (atelier d’écriture : Ecriture en groupe : une aventure tracée entre corps et pensée),

· en novembre 2002 et 2003 à La Villette à Paris (Pôle national de ressources, arts du cirque de l’Académie de Créteil,  formation  Jeux de cirque, jeux d’éveil, l’eau et le cirque comme médiateurs dans le développement sensoriel et relationnel de l’enfant),

· en octobre 2003 au Salon Santé Autrement : (Symbole, expression et thérapie : l’écriture, une médiation singulier), etc…

 
- La publication de nombreux livres dirigés par Claude STERNIS, auxquels de nombreux Asphodéliens ont participé ;
 
- L’animation bénévole d’ateliers dans des associations amies telles que Les compagnons de la nuit association qui lutte pour le partage de la culture, entre SDF et ADF, contre les exclusions de toutes sortes, à La Moquette (Déployer l’écriture, en 2006, Mail art en 2007, Odeurs et bonbons en 2008…) ou le soutien depuis 2000 de l’Association Utopsya et de son président Michel BLONDEAU qui œuvrent pour la diffusion d’œuvres (picturales, littéraires, musicales) de personnes souffrant de troubles psychiques L’Art à la marge, Schizoféerie, Rhapsodie…).

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Asphodele les ateliers du pre