Asphodèle Les ateliers du pré

Mémoires

 

 

 

 

"Les personnes engagées dans le Certificat de formation Asphodèle Animateur-thérapeute d'ateliers à médiations expressives soutiennent en fin de cursus au Séminaire d'Asphodèle (soutenance à laquelle on peut donc assister) un mémoire de type DU (45 pages maximum) sur leur pratique soignante ou sociale, leurs ateliers, leurs découvertes théoriques et cliniques. Abondamment illustrés, autant concrets que réflexifs, donnant ces mémoires peuvent être empruntés sur simple demande (au siège de l'association, pour une semaine) auprès de Claude STERNIS ou Elen GEFFROY. Vous en trouverez la présentation chronologique ci-dessous (couverture et résumé)." 

 

 

 

 

2003

Corinne CROSLAND

(1)
 THEATRE ET ALCOOL

 

 

Résumé : Dans ce travail nous tentons de comprendre comment fonctionne un atelier de dynamisation sociale dont la population est composée en grande partie de malades  alcooliques.
Nous essayons de saisir ce qui  de l'art, du médiateur (ici le théâtre), de la créativité et de la dynamique du groupe est opérant dans cette démarche.
A partir de concepts théoriques puis en relatant le fonctionnement d'un atelier théâtre et à l'aide d'une enquête, nous explorons plus particulièrement l'importance de la créativité.

 

Marine BOUDIER-SAVARY

(2)

 

Albert et l'atelier d'écriture

 

ou Grande précarité et dynamique de création: rencontre entre deux mondes

 

 

RésuméLa population des personnes en situation de grande exclusion présente quelques caractéristiques singulières, liées à leur situation, et souvent à leur histoire, marquée par des      ruptures, et qui peuvent être à l'origine d'un profond sentiment d'insécurité. C'est au sein d'une association d'accompagnement de personnes en précarité sociale que prend place l'expérience de l'atelier d'écriture mensuel que nous allons décrire. Les théories de  W.R.BION, D.W.WINNICOTT, D.ANZIEU, C.STERNIS, nous éclairerons quant à la notion de "cadre" des ateliers et à leur caractère "contenant", notament dans leurs caractéristiques de lieu et de temps. Ce "cadre" peut amener un sentiment de sécurité suffisant pour que "l'exclu" se redécouvre, et trouve un moyen d'expression autre que la violence. Pour illustrer cela, nous avons choisi de décrire le parcours de l'un d'eux, Albert.

 

 

 

 

 

2004

Aimée BELLET

(3)

 

TRACES- SYMBOLES- SENS

 

Un médiateur (pas) comme les autres

 

 

Résumé : Ce sujet de recherche concerne la création d'un outil thérapeutique auquel nous avons donné le nom de Traces-Symboles-Sens ou T.S.S. Cet outil s'appuie sur le souffle et le graphisme. Nous allons montrer comment la prise en compte du souffle et du graphisme d'une personne prend progressivement valeur de symbole d'une représentation psychique  jusqu'alors exclue de la conscience en dégageant le sens de ce qui apparaît d'abord comme une simple trace.

Dans cet exposé nos référents théoriques sont essentiellement psychanalytiques.
Nous avons utilisé cet outil dans le cadre de différents ateliers avec des résidents d'hôpital psychiatrique et avec des participants d'ateliers ponctuels dans un cadre institutionnel. Mais cet outil peut être également utilisé dans un cadre de psychothérapie individuelle à médiation
.

 

 

Pedro FIGUEROA

(4)

 

EXPRESSION ET ANGOISSE

 

Animer un atelier auprès de jeunes autistes

 

 

Résumé : Pour les patients autistes, la rencontre avec l'autre ne se fait pas toujours sereinement.
Le travail d'animation d'un atelier d'expression implique une rencontre avec la confrontation de deux forces antagonistes: d’ une part l'animateur doit favoriser l'expression pour tenter de rejoindre le patient et abonder dans sa voie. D'autre part, le patient est habité par l'angoisse et vit dans un monde singulier et hermétique qui rend difficile la communication et l'interaction avec autrui.
L'exemple présenté ici invite à la rencontre et à l'expression libre et spontanée par le biais de paroles et de vers.

 

 

Nicole LECLERCQ

(5)

 

 PEINDRE POUR CREER,CREER POUR VIVRE

 

 

Résumé : Le schéma du Moi-peau avec ses neufs fonctions décrites par ANZIEU, D. nous sert à faire un lien avec la "normalité", la pathologie, et le cadre mis en place dans les ateliers à médiations expressives. Ce cadre vient étayer les fonctions déficientes dans les pathologies "états limites" et psychotiques. Il favorise aussi l'émergence de la créativité. Le patient ainsi contenu dans un groupe restreint, ou en individuel, aidé par des animateurs, peut accéder à "l'espace potentiel" (D.W.WINNICOTT,) décisif pour entrer en contact avec la réalité extérieure, et plus tard, accéder à la symbolisation et à la position de sujet.
Nous évoquons aussi la place de l'atelier de peinture dans l'institution, et le chemin que suit le patient pour s'y rendre. Trois parcours cliniques illustrent ce propos.

 

 

 

2005

Sophie De HEAULME

(6)

 

Pas Sages à l'Acte

 

De l'utilisation du jeu de rôle en psychothérapie individuelle et groupale d'enfants sujets à des troubles du comportement

 

 

 

Résumé : Les enfants ayant des troubles du comportement ont souvent des carences qui entravent leur processus de maturation par le manque d'élaboration de la réalité, la fragilité des adaptations et l'ampleur des défenses psychiques. Le jeu de rôle, pratiqué en psychothérapie, peut permettre d'aborder leurs difficultés d'inscription psychique par le déplacement de la projection imaginaire sur le thérapeute  à la projection symbolisée dans le jeu, en appui sur un cadre contenant ouvrant sur un paradoxe toléré. La référence aux psychanalystes d'enfants inspirés par Mélanie KLEIN notamment, nous permettra d'aborder cette question et de l'ancrer dans une description pratique transversale, avec le cas de Ludmilla (suivie individuellement) puis celui de Titi (suivi en groupe de psychodrame).

 

 

2006

Brigitte PION

(7)

 

ANOREXIQUES

 

Création d'un cadre thérapeutique  à médiations plastiques en milieu hospitalier non psychiatrique

 

 

 

Résumé : Si d'un point de vue théorique, l'anorexie mentale interroge les rapports qu'entretiennent le corps et le psychisme, d'un point de vue thérapeutique, il existe un consensus pour affirmer la nécessité d'aménager le cadre thérapeutique comme c'est le cas pour les patients états limites ou psychotiques. C'est au sein d'une institution médicale que se situe mon expérience. Aussi, je tenterai de montrer que, dans l'espace-temps créé par l'hospitalisation, l'expression partant de médiateurs plastiques dans un cadre institué en référence au concepts kleiniens et post-kleiniens, peut permettre à des jeunes femmes, anorexiques, Angéla et Inès, l'engagement dans un processus psychothérapeutique.

 

 

2007

Marie HEMMER

(8)

 

DES ATELIERS POLYVALENTS EN PSYCHIATRIE

 

Jérôme et Adèle,
deux parcours en groupe ou en individuel dans des ateliers d'expression polyvalents à visée thérapeutique .
Une pratique ergothérapique avec des personnes psychotiques en psychiatrie de secteur

 

 

 

Résumé : Dans le cadre d'un hôpital psychiatrique pour adultes, nous proposons un atelier d'expression polyvalent. Nous nous sommes essentiellement appuyées sur les théories de D.W.WINNICOTT et de W.R.BION pour comprendre le développement psycho - affectif de la personne et pour mettre en place un espace d'expression contenant à visée thérapeutique. Les personnes en phase de décompensation psychotique présentent un effacement des limites entre l'espace psychique interne et le monde extérieur. Ceci s'accompagne d'angoisses archaïques massives. Dans l'atelier d'expression polyvalent, la diversité des médiations disponibles propose des formes de langages autres que la parole. Ce dispositif peut en faciliter l'accès dans un premier temps et peut être un moyen pour la personne psychotique d'entrer en relation avec le monde extérieur. Pour illustrer cette expérience , nous décrirons le parcours de Jérôme en groupe et d'Adèle en individuel.

 

 

Josette Coppe

(9)

 

VOYAGES en METISSAGES

 

Création et animation d'ateliers d'expressions sociales et culturelles, en IME, en France, et dans un village au Bénin

 

 

 

Résumé : Ce qui serait commun aux mondes du psychotique, de l'africain et de tout à chacun, serait cette nécessaire découverte de l'altérité, "d'identité - relation", source espérée d'un nouvel espace de création dans un monde multiculturel.
L'instauration d'ateliers d'expressions sociales et culturelles, en France et au Bénin, participerait de cette démarche de "co-naissance" de l'univers des valeurs et des croyances de chacun, réalité saisie de l'intérieur, pour un dépassement de nos peurs archaïques de l'étranger. La recherche de ce qui peut faire sens permettrait de penser, sentir, et vivre une vraie solidarité des savoirs différents.

 

Dominique GERME

(10)

 

De l'informe au transitionnel

 

L'interprétation et le jeu dans le cadre d'ateliers à médiation pour des enfants présentant des symptômes autistiques

 

 

 

Résumé : Avec des patients autistes, le thérapeute est amené à tenir compte de leur niveau de développement psychique et de leurs angoisses et système de défense spécifiques afin d'instaurer  une relation transférentielle particulière basée sur des interactions proches des dialogues toniques et de la communication analogique  qui prévalent dans les relations naturelles d'une mère  avec son bébé. Les ateliers à médiations pour des groupes restreints d'enfants offrent alors un cadre favorable  à l'émergence d'activités ludiques dans un espace transitionnel au sein desquelles les actes des animateurs, autant que leurs paroles, ont véritablement valeur d'interprétation. Ces communications faites au sujet dans le jeu lui donnent accès à des aspects de lui- même  et de  la réalité  jusque là ignorée.

 

 

 

 

2008

Marie MAZIERE

(11)

 

Les premiers pas

 

Mise en place et cheminement d'un  atelier d'expression libre " peinture, bricolage, perle" en Maison de retraite

 

 

 

Résumé : La personne âgée arrive en Maison de retraite bien souvent fragilisée, elle doit s'adapter et apprendre à vivre avec de nouveaux repères.

La Maison de retraite accompagne la personne âgée, mais cet accompagnement favorise en quelque sorte la perte progressive de l'autonomie.
De cette observation, est né le projet d'une mise en place d'un atelier d'expression libre, auprès de personnes âgées. Les objectifs de l'atelier d'expression sont d'aider la personne accueillie à maintenir un intérêt à sa vie, l'aider à rester sujet de sa vie, lui redonner confiance et lui permettre d'être reconnue

 

 

 

 

2009

Maud SEGUREL

(12)

 

Terre et psychothérapie: tenir, soutenir, contenir

 

- Le rôle de l'animateur-thérapeute dans des ateliers "terre" psychothérapeutiques -

 

 

 

Résumé : De nombreux ateliers proposent de l'argile aux participants. Ces ateliers dits de sculpture, de développement personnel, d'art-thérapie, d'expression... recouvrent des réalités, des pratiques et des objectifs très différents. Ce mémoire propose un voyage au cœur des pratiques d'ateliers "terre ". De la terre, mais pour quoi faire? A travers des interviews d'animateurs-thérapeutes et les études de cas, deux adolescents présentant l'un une trisomie 8 avec troubles associés et l'autre un syndrome autistique, nous chercherons à appréhender ces pratiques. Les ateliers à visée psychothérapeutique se différencient par des spécificités, tant au niveau du cadre que du processus. Nous réfléchirons particulièrement au rôle de l'animateur-thérapeute. Quelle place pour l'interprétation? Pour la limitation? Pour la dynamique groupale?

 

 

 

2010

Christine ROBERT VAN STRIEN

(13)

 

La maison d'Alim   

 

 

 
Résumé: L'origine de ce mémoire est le parcours d'un stagiaire en pré-orientation dans un Centre de Réorientation Professionnelle, en atelier d'expression polyvalent plastique. Il s'articule autour de représentations de maisons. Nous avons maintes fois observé ce thème pendant cinq ans, dans ce lieu, puis, dans un atelier d'argile avec des adultes ou des enfants.
La maison apparaît comme un élément psychique fondamental. Nous étudierons, dans une partie théorique la notion de "contenant" dans l'évolution du moi, des travaux d'artistes sur la maison, puis des protocoles d'ateliers d'expression et de création. Dans une partie pratique, nous observerons: deux des ateliers dans lesquels nous avons travaillé et travaillons, puis des chemins de représentation et d'évolution autour de ce thème, dans ces deux ateliers.
L'atelier d'expression peut être le lieu d'un retour à l'enfance qui permet de se relier à son intériorité à un moment fondamental, pour aller différemment à la rencontre du monde; la maison y apparaît comme un symbole essentiel, à travers retrouvailles et représentations. 

 

 

 

 

2011

Laura TREICH

(14)

 

Danse du corps, danse des mots

 

Evolutions corporelles et langagières d’adolescents présentant des déficiences intellectuelles avec troubles de la personnalité et/ou du comportement associés au sein d’un atelier d’expression corporelle dansée à visée psychothérapique.

 

 

 

Résumé : Les adolescents déficients intellectuels voient leurs troubles flamber lorsque la puberté fait irruption dans leur organisation psychique. Ces jeunes  investissent souvent le  langage    corporel au détriment du langage verbal, au travers parfois de ce qui est communément appelé des troubles du  comportement, reflets de leur vécu intrapsychique.  Ainsi, nous  pensons qu’une place donnée au corps dans la psychothérapie favorise les  évolutions thérapeutiques sur les plans corporels et langagiers. En particulier, la  corporéité induite par la  danse, nommée dans ce travail  « expression corporelle dansée », accompagnée de support musical, invite à un éprouvé de sensations et  d’émotions, à une mise en mouvement  physique et psychique, et à un accès à la symbolisation facilité par ce passage par le corps et par la mise en mots des enjeux  relationnels mis en  scène. Aussi, le groupe constitue une  enveloppe contenante et permet un étayage pour chaque participant.

 

 

 

Marie WERMUTH

(15)

 

Expression de l'intime Intime de l'expression

 

Inconscient, émergence et création : que dit-on de soi quand on crée ?

 

 

Résumé : Ce mémoire se propose d’explorer à partir d’une population d’artistes, d’animateurs d’ateliers et de participants adultes « normopathes » ou en situation de  handicap psychique comment se manifeste, se lit, se parle, se raconte l’intime à travers l’expression plastique. Dans une démarche d’artiste tout comme dans un  atelier d’expression, qu’il soit à visée de développement personnel, thérapeutique ou de redynamisation sociale, nous émettons l’hypothèse que l’intime surgit  à l’insu du sujet, révélé par la production. C’est le temps du dialogue intérieur avec la matière. Puis, favorisée par le regard posé sur l’objet, par la parole et  l’échange, vient le temps de la conscientisation, de la mise à distance.

 

 

2012

Brigitte BEAUDOUX

(16)

 

De la destructivité à la créativité

 

Rôle d’un atelier d’art-thérapie dans la prise en charge  de la destructivité chez des patients adultes souffrant de psychose

 

 

Résumé : A partir d’une expérience dans le cadre d’un atelier d’expression, l’auteur décrit l’intérêt de l’introduction d’un médiateur artistique que la patiente nommera  « fluidines » ou encres « diluables » dont l’utilisation lui permettra d’exprimer toute sa diffluence psychotique dans un expressionnisme non destructeur.  Un essai théorique permettra d’utiliser le mouvement artistique « expressionniste » pour essayer de conceptualiser au travers d’outils psychanalytiques  comme la  pulsion de mort de Sigmund Freud jusqu’à sa révision par Jean Laplanche, auteur de l’objet « source  de la pulsion ». L’essai d’une reprise de la mentalisation trouvera toute sa métaphore dans les notions actuelles de contenance et de représentation du corps, de  l’intériorisation  des sensations corporelles et de l’expression de ces sensations. On parlera alors de liaison/déliaison, de dedans/dehors, de soi/non/soi, de  vide/plein, de dur/mou, de  sec/mouillé, de lisse/rugueux, d’oppositions de couleurs, de mouvements du corps ou « gestaltung » et aussi de contenance et de  fluidité  de «  l’appareil psychique »  ou «  atelier intérieur ».

 

 

 

 

 

Fabienne  GHESQUIERE

(17)

 

De l'art-thérapie à l'école

 

Un atelier d’expression corporelle dansée pour des enfants en difficultés scolaires, une voie possible ?

 

 

Résumé : Un atelier d'expression corporelle dansée de lien social à vocation pédagogique s'est déroulé durant plusieurs mois au sein d'une école primaire de la région parisienne. Destiné à un groupe d'enfants, garçons et filles de 7 à 10 ans, la plupart en difficulté scolaire, cet 
atelier en lien avec les enseignants a eu pour objectif de voir comment un atelier mettant en jeu le corps et la créativité pouvait entraîner un effet positif sur les apprentissages.
Ce travail met en évidence les liens entre le corps, l'apprentissage de la lecture, de l'écriture et la notion de symbolisation. Ce mémoire met en lumière au sein de l'école la question pertinente du lien entre le corps et les apprentissages. Il se situe dans un courant de réflexion qui traverse le monde enseignant depuis le début du XXe siècle.

 

 

Léa DORMOY

(18)

 

Un atelier " vêtement de papier " en pédopsychiatrie

 

Comment transmettre, dans le cadre d’un atelier de  psychothérapie, une " robe de papier " à des enfants

dans le souhait qu'elle soutienne leur construction identitaire

 

 

Résumé: Suite à une expérience personnelle d’atelier d’expression à médiation « Vêtement de papier » auprès de l’artiste plasticienne Catherine CAPPEAU, nous avons souhaité utiliser cette médiation dans le cadre d’un atelier de psychothérapie auprès d’enfants dysharmoniques en pédopsychiatrie. Nous sommes partis de l’hypothèse que la médiation du vêtement, en tant qu’interface entre soi et l’environnement affectif et social, pouvait jouer un rôle fondamental de médiateur et d’auxiliaire  « au travail de construction d’une unité pensante » (Différenciation Soi-Non soi, consolidation du Moi-peau, perception en volume du corps) et pouvait soutenir la construction psychocorporelle des enfants accueillis. La proposition faite, dans le cadre solide d’un atelier de psychothérapie, de pouvoir se construire un vêtement  à partir de papier de récupération et de le présenter au groupe en fin de session, s’avérant alors un prétexte satisfaisant à (re)vivre et élaborer des étapes de construction des enveloppes psycho corporelles, défaillantes chez les enfants dysharmoniques.

 

 

 

2013

Laurène DE LACHAPELLE

(19)

 

La psychothérapie à médiations plastiques: En groupe et en individuel

 

Analyse comparative des relations  transférentielles dans ces types de cadre différents ,

tous deux accueillant des adolescents  présentant un handicap
mental et / ou psychique

 

 

Résumé : L'animation d'ateliers d'expression à médiations artistiques est un champ clinique large et diversifié. Ce mémoire se penche sur la comparaison entre les psychothérapies à médiations plastiques pratiquées en groupe et en individuel. Est-ce-que l'intervention et la posture du psychothérapeute se différencient dans ces deux espaces ? Quelle est la place de l'interprétation dans ces deux types de prise en charge ? Quelle est la particularité des interactions patient-psychothérapeute? La relation transféro-contre-transférentielle est-elle du même ordre? Pour tenter de répondre à ces questions, nous analyserons deux cas (un suivi individuel et suivi transverse en groupe puis en individuel), une autre situation clinique (atelier groupal), et trois interviews d'animateurs-thérapeutes pratiquant ces deux types de psychothérapies.  

 

 

 

Audrey LARDILLIER - MEIGNANT

(20)

 

Possibles langages

 

" Temps de parole " d'un atelier psychothérapeutique  à médiations avec des enfants  ayant des troubles du langage

 

 

 

Résumé : Notre propos s'intéresse à l'accompagnement psychique d'enfants souffrant de divers troubles du langage. Les psychothérapies de groupe utilisant des médiations, adaptation de la cure psychanalytique classique, permettent de mettre en scène et d'accueillir l'expression et l'associativité de plusieurs langages. Bien que ces patients ne s'expriment pas facilement par la parole, il parait important et même nécessaire que puissent exister des "Temps de Parole". C'est à travers une monographie que nous analyserons la pluralité langagière de ces temps. Nous nous centrerons plus particulièrement sur les effets qu'ils peuvent engendrer sur les possibilités de symbolisation et d'individuation des patients. Nous évoquerons aussi les possibles résonnances entre choix de médiateur et histoire institutionnelle.  

 

 

Oriane DOÎNEL

(21)

 

Lorsque le clown paraît…

 

Effets du cadre d’atelier d’expression à médiation clown sur l’évolution de la personne adulte tout venant et sur l’émergence de son clown

 

 

 

Résumé: Le clown, riche de son histoire, de ses diversités, et de ses enjeux pour les individus qui le pratiquent et le regardent, est une médiation expressive proposée en atelier  sous des formes variées. Au travers de l’étude de deux ateliers de « clown-théâtre » proposant un travail d’improvisation, mis en place « en ville » à l’intention d’adultes tout venants, et différemment animés, notre recherche, en s’appuyant sur l’analyse d’entretiens menés auprès des animateurs et de stagiaires,  s’attache à ce qui du cadre d’un atelier est susceptible de favoriser l’entrée dans le clown pour des personnes commençant à l’expérimenter, ainsi que de promouvoir des effets intéressants pour ces personnes.

 

 

 

 

2014

Véronique LELEU

(22)

 

LA SEVE ET LE PINCEAU 

 

Un atelier yoga et peinture en ville

 

 

Résumé : Ce travail est le fruit d’une réflexion sur  une proposition  d’atelier d’expression en ville associant une médiation corporelle, le yoga, et une médiation plastique, la peinture. La recherche porte sur l’ancrage corporel de l’élan créateur. La mise en jeu  de  la mémoire corporelle,  de l’image inconsciente du corps,  l’éveil des sens dans l’ici et maintenant de la séance, le relâchement des tensions physiques et psychique dans le cadre contenant et sécurisant de l’atelier sont envisagés comme support du mouvement projectif de l’expression picturale. L’énergie créatrice est puisée à la source de l’intimité de l’être dans son harmonie physique, psychique et spirituelle.

 

 

 

2015

Elen GEFFROY

(23)

 

DE LA PRATIQUE PHOTOGRAPHIQUE À LA TRACE ÉCRITE

 

Un atelier photo (sténopé)-écriture auprè d'adolescents en difficulté d'apprentissage

 

 

 

 

Résumé : Au regard de la théorie, l’entrée dans l’adolescence s’accompagne de remaniements psychiques et cognitifs qui peuvent être source d’angoisse et d’inhibition de pensée. Pour certains adolescents (surtout ceux qui vivent dans un environnement social et familial instable), ce passage est douloureux et parasite leur organisation intellectuelle. Tout se passe comme s’ils n’arrivaient plus à penser, à s’appuyer sur leurs propres représentations internes pour tenter de donner du sens aux expériences nouvelles qui s’offrent à eux. L’accès à la symbolisation peut être mis à mal et induire des difficultés sévères d’apprentissage. Ainsi, d’un point de vue clinique nous tenterons de montrer que la mise en place d’un atelier à médiations expressives qui utilise la pratique photographique (par le biais du sténopé) et l’écriture, constitue une démarche intéressante pour retravailler les processus de symbolisation, et indirectement, jouer sur les expériences d’apprentissages de jeunes adolescents accompagnés dans le cadre d’un Programme de Réussite Éducative.


Mots clés : Adolescence, apprentissage, symbolisation, ateliers à médiations expressives, écriture, sténopé.

 

 

 

Elisabeth NEGRE

(24)

 

LE SOUFFLE ET LE SIGNE

 

L’atelier d’expression plastique avec des enfants sourds : évolution d’une enfant  dans un atelier d’expression individuel utilisant l’argile ;

rencontre avec des enfants dans un atelier utilisant le papier, leur animatrice et leurs parents.

 

 

Résumé : Notre propos s’intéresse aux enfants sourds, à leur expression et à leur socialisation. Pour cela, nous aborderons d’un point de vue historique la place des personnes sourdes dans la société avant de parler de la construction identitaire de l’enfant sourd et de son mode de communication. Dans les ateliers à médiations expressives où il est accueilli, l’accent est mis sur le cadre et le dispositif, ainsi que sur la présence et l’écoute de l’animateur.

C’est à travers une monographie que nous observerons l’évolution d’une enfant sourde dans un atelier de lien social, avec l’argile comme médiateur et avec le signe comme langue faisant émerger le souffle de la création. Nous nous intéresserons en parallèle à un atelier de papier accueillant des enfants sourds dans un groupe d’entendants, lieu de découvertes et de savoir- faire. Ces deux ateliers différents par leur approche, leur cadre et leur dispositif participent au développement de l’identité des enfants sourds par l’attention portée à la communication, l’un étant plus centré sur le cadre et la personne, l’autre sur la technique et le groupe.
 Mots clés : surdité – atelier d’expression – médiation – identité – approche centrée sur la personne

 
 

 

 

 

2016

Jean-Jacques LEONE

(25)

PRELUDE POUR DEUX MAINS ET UNE VOIX

Questionnement sur les relations entre la parole et le média dans un atelier terre avec des adolescentes déficientes

 

 

 

 

Résumé : L’animation d’un atelier terre auprès d’adolescentes déficientes, dans un IME, a soulevé plusieurs questions relatives au statut de la parole pendant le temps de création, à l’aide que les animateurs peuvent apporter aux participantes dans l’élaboration du sens de leurs productions et à la polyvalence de ma co-animatrice au sein de l’établissement. Ce mémoire tente d’y répondre en distinguant les particularités de l’expression avec la terre et celles de la parole, ainsi qu’en menant une réflexion sur l’aide à la symbolisation. Deux adolescentes nous font entrer dans le vécu des séances. Un regard sur le fonctionnement de l’IME remet l’atelier dans son environnement institutionnel.

 

 

 

Mots clés : animation-expression-parole-symbolisation-terre.

 

 

 

Capucine GEZE
(26)


CHANTER SES LIENS, TISSER DES CHANTS

Les effets d'un atelier de chant-parole partagé en famille,

dont l'un des membres est atteint de la maladie d'Alzheimer dans un lieu pour les aidants (plateforme de répit)

 

 

 

Résumé : Ce mémoire étudie les mécanismes en jeu et la portée d’un atelier co-animé chant et parole, à destination de patients atteints de la maladie d’Alzheimer et des membres de leurs familles. Il analyse les effets possibles du cadre et de l’utilisation des médiations sur l’identité, les liens familiaux et sociaux, et la perception de la maladie par les proches. Sa partie théorique traite de la maladie d’Alzheimer et de son impact familial, de la médiation chant, des thérapies groupales, familiales et multifamiliales. Sa partie pratique retrace la mise en place, le déroulement et l’analyse de l’atelier « Chant et parole familiale » (à travers l’étude de cas d’un couple et du groupe).

Mots clés : chant, parole, atelier, maladie d’Alzheimer, famille.

 

 

 

2017

Fanny GREGOIRE

(27)

 

JEUX ET "EN-JE" DE L’ANIMATION A DEUX

 

Un atelier coanimé d’expression corporelle et graphique pour des adultes tout-venant

et le vécu de professionnels coanimateurs en institution.

 

 

 

Résumé: Coanimer -en binôme- un atelier d’expression à médiation, est une pratique courante mais

complexe car elle met en jeu deux personnalités avec leur fonctionnement, conscient et inconscient.

Dans mon approche théorique, je me suis demandé :

  • quels sont les ressorts, les enjeux et les effets de la relation de coanimation.
  • comment se forment les liens -depuis la petite enfance jusque dans la vie professionnelle ?
  • quel est le rapport de l’individu au groupe ?

Dans mon approche pratique, j’ai analysé les processus relationnels et leurs effets sur les animés en partant du particulier -un atelier d’une journée avec des participants tout-venant, premier objet d’étude approfondi-, pour aller au général -l’opinion des animateurs sur la coanimation, second objet d’étude élargi-.

 

Mots clés : Coanimation, atelier d’expression à médiation, inconscient, relations de pouvoir, reformulation.

 

 

 

 

Chantal LUKA

(28)

 

L'INCONSCIENT ET LA SYMBOLISATION DANS LA PEINTURE ET DANS L'ECRITURE

 

Comment artistes et animés créent, quelle place pour la parole, quelles différences entre ces deux médiations?

 

 

 

Résumé: Ce travail propose d'examiner les processus psychiques à l'œuvre dans la création d'œuvres plastiques et d'écriture, en partant de l'hypothèse qu'ils correspondent à une mise en forme de contenus inconscients et qu'ils en sont une symbolisation. Celle-ci se poursuivrait par le langage, par la verbalisation sur la production. Enfin, nous nous intéressons aussi à la différence entre ces deux médias, en postulant une part plus importante des processus primaires dans la peinture. Après une présentation théorique avec un apport psychanalytique et l'éclairage de peintres et d'écrivains, nous testerons nos hypothèses de recherche en analysant les résultats d'un questionnaire sur la créativité artistique, où des artistes, des animateurs d'ateliers et des participants à une journée d'expression que nous avons animée ont répondu.

 

 

Mots clés : Inconscient, Symbolisation, Langage, Peinture, Ecriture

 

 

 

 

Cécile LAPORTE

(29)

 

L'ADOLESCENCE HABIT(ÉE) SUR L'ILE DE LA REUNION

 

La médiation vêtement comme possible étayage identitaire en groupe thérapeutique d'adolescents ( dans un atelier Kass l'Armoir)

 

 

 

Résumé: Le vêtement est riche de son histoire, de ses diversités, de ses enjeux pour les sujets qui le portent et parfois l’affichent. Au premier plan, il témoigne de la construction identitaire du sujet, renvoie à son appartenance culturelle et vient montrer sa capacité d’intégration sociale. Ces mouvements sont particulièrement actifs chez les adolescents. Sur l’île de la Réunion, cette présentation de soi est liée à une ‘’architecture’’ sociétale découlant du métissage des origines. Notre étude repose sur un atelier déconstruction-reconstruction appelé ‘’Kass l’Armoir’’ (expression créole voulant dire chercher dans son armoire sa plus belle tenue). Il propose un travail de métaphore identitaire par la création d’un habit imaginaire à l’intention d’adolescent ‘’normopathes’’. Notre recherche s’appuie sur l’analyse de ce dispositif de médiation expressive, ainsi que sur des entretiens menés auprès de professionnels du textile et de la couture. Elle s’attache à montrer comment ce processus créatif est susceptible de favoriser l’entrée dans une enveloppe ‘’peau d’affirmation’’ qui viendrait révéler chez ces adolescents une certaine intégration des mutations de la société réunionnaise.

 

Mots clés : Vêtement, Adolescence, Réunion, Médiations groupales, Identités

 

 

 

2018

 

Agnès PENET

(30)

 

LES EMOTIONS EN JEU

 

L'atelier de clown de théâtre pour adultes tout-venants, un terrain de jeu pour (re) jouer ses émotions

 

 

Résumé : L’inattendu provoque en nous des émotions. Ressenties dans notre corps, nous les partageons par nos mimiques, notre voix et l’échange de regard. Nous gardons en mémoire la trace de nos expériences émotionnelles qui peuvent être ré-activées par une émotion analogue suffisamment intense. La pratique du clown de théâtre en atelier sollicite les expressions du corps et des émotions, par des exercices et des improvisations où l’échange de regard est demandé. Tout l’art consiste à jouer de ses émotions réelles, qui peuvent émerger de l’intime de soi, en les transposant dans un jeu imaginaire, voire caricatural. Un exemple d’exercice est décrit. Des participants et des animateurs témoignent. Deux cas d’improvisation illustrent la ré-activation de la mémoire affective en situation de jeu et la possible élaboration qui s’en suit.

 

 

Mots clé : clown, émotion, expression, atelier, improvisation

 

 

 

Fanny LEBERT

(31)

 

ADOLESCENCE EN SOUFFRANCE    CHOISIR POUR MIEUX GRANDIR

 

Les effets de la non directivité, du choix et de l'engagement au sein d'ateliers à médiations d'art-thérapie, individuels ou groupaux dans un service de soins pour adolescents en suffrance psychique

 

 

 

Résumé: L’adolescence, passage inévitable de l’enfance à l’âge adulte, est une période qui peut s’avérer difficile à traverser. Si la théorie nous montre qu’il est primordial de laisser l’enfant grandir à son rythme et en faisant ses propres expériences, il est admis qu’à l’adolescence, cette attente tranquille n’est parfois plus de mise. Lorsqu’un adolescent est en grande souffrance psychique, nous pensons qu’il est d’autant plus important de respecter son rythme, de lui offrir une écoute bienveillante, des espaces de choix et de liberté dans un cadre contenant et sécurisant. En retraçant le parcours clinique 2 adolescents hospitalisés dans un service de psychiatrie, nous tenterons de montrer les effets du choix, de l’engagement et de la non-directivité au sein d’atelier à médiations afin de vérifier si « choisir permet de mieux grandir ».

 

 

Mots clés: adolescent – médiations – souffrance psychique – choix – individuation

 

 

 

 

 

Jeannette MANSION

(32)

 

DU CARNET DE VOYAGE AU VOYAGE INCARNE

 

La réalisation de soi et le dépassement de la peur d’écrire et de créer lors d’un atelier ponctuel de Carnet de voyage pour adultes tout-venant.

 

 

 

 

Résumé : Le Carnet de voyage, d’un genre hybride, entre écriture et plastique, est assez récent mais désormais pratiqué et vulgarisé en tant que tel. Compagnon de voyage, il permet de mémoriser, pour soi ou pour partager, les soubresauts du périple, de façon libre et créative, développant ainsi une façon particulière de regarder et de revenir changé. Nous nous sommes demandé si la pratique du Carnet de voyage, en atelier d’expression pour des adultes toutvenant, dans une visée de développement personnel, pourrait favoriser l’accès parfois difficile à l’écriture et s’il pourrait permettre de se (re)découvrir des ressources en dormance. Nous revisiterons certains apports théoriques autour de la créativité et de la nécessité d’une certaine détente ; nous reverrons les atouts de la pratique groupale que nous mettrons en perspective avec les effets d’un atelier Carnet de voyage et avec les retours de carnettistes. 

 

 

Mots clés : Carnet de voyage, créativité,  lâcher-prise, groupe, atelier d’expression.

 

 

 

2019

 

Christelle NGUYEN

(33)

 

SUR LE CHEMIN DE LA SYMBOLISATION: DE LA SENSORIALITÉ À LA REPRÉSENTATION DE SOI

 

" Snoezelen ", un atelier psychothérapeutique individuel à médiation sensorielle co-animé, pour des adultes souffrants de troubles schizophréniques hospitalisés en psychiatrie

 

 

Résumé : Le psychisme se construit à partir de la sensorialité qui s’arrime au corps grâce aux qualités d’un environnement « suffisamment bon », capable de transformer les impensables en récit subjectif. Le sentiment d’exister croît et la pensée peut se déployer. Notre recherche porte sur les effets de la mise en place d’un atelier psychothérapeutique individuel à médiations sensorielles « Snoezelen », pour des personnes souffrant de troubles schizophréniques hospitalisées en psychiatrie. Chez ces sujets, l’ancrage des processus de subjectivation et de symbolisation reste fragile. Nous tenterons de montrer, d’une part, que la participation à cet atelier permet de relancer une dynamique de symbolisation d’expériences sensorielles réactualisées et une réunification de l’image du corps et, d’autre part, que l’atelier participe à l’élaboration de leur projet de soin.

 

Mots clefs : Sensorialité, corps, atelier psychothérapeutique à médiations sensorielles « Snoezelen », schizophrénie.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Asphodele les ateliers du pre