Asphodèle Les ateliers du pré

Publications

 

 

 

 

En 2005, L'animateur d'atelier d'expression (portrait intime en forme de mouton), livre d'adages et proverbes, ludique et néanmoins sérieux, sur l'animation et la coanimation des ateliers à médiations, l'écoute et le soin.
Un texte et ouvrage dirigés par Claude Sternis illustré de dessins et collages originaux de Véronique Quenson, Marie Sicard , Maëlenn et Pascal Weider, édité par Asphodèle (Les ateliers du Pré, ISBN 2-9524911-0-0) ;


 

 

 

 

Avril 2016, parution du second livre d'adages et de proverbes, L'animateur d'atelier d'expression-2
Un texte et ouvrage dirigés par Claude Sternis illustré de dessins et collages originaux de Maëllen, Marcus mc Allister, Michel et Véronique Quenson

 

Sur les ateliers, l'expression, la création et le soin, Claude Sternis, Directrice de formation, a effectué de nombreuses publications, souvent à la suite de conférences dans des colloques.

 

Le lecteur concerné par les pratiques d'ateliers d'expression créatrice à  visée thérapeutique trouvera dans cet ouvrage une nourriture riche en  réponses aux légitimes interrogations qu'une telle pratique suscite aussi  bien au plan de la relation intersubjective avec les patients qu'à celui de  l'analyse, exemplaire, des résistances de l'institution de soins mise en  tension analytique par de telles expériences thérapeutiques.

    Le paradoxe engagé par la mise en jeu de l'expérience créatrice dans un  espace créé pour la psychothérapie est celui de la mise en oeuvre d'un  cadre rigoureux comme médiation nécessaire à l'épanouissement de la  liberté du sujet.

    Claude STERNIS nous rapporte son expérience de praticienne d'ateliers  psychothérapeutiques à médiations dans une institution pour enfants  psychotiques. Elle nous donne des récits cliniques vivants, profondément  pathétiques, dont le développement croise de manière conflictuelle  les ambivalences et les contradictions de l'institution soignante.

La construction de ce cadre, sa solidité- qui prennent pleinement leur sens par la qualité personnelle du psychothérapeute, par son intuition, par sa capacité d'établir un dialogue respectueux avec la personne- va être la condition à partir de laquelle le jeu des projections du sujet , comme de celles de l'institution, va pouvoir se constituer en une connaissance assimilable  et favoriser l'intégration des souffrances affectives et des évenements pathologiques qui ont marqué l'histoire du sujet.
Il serait illusoire de croire que l'animateur/thérapeute puisse oeuvrer dans un espace idéal. L'aliénation intérieure du sujet et l'aliénation extérieure de l'institution constituent la trame et la chaine du   véritable objet de l'analyste.

Ce livre apporte des clefs indispensables à la compréhension de la dynamique thérapeutique singulière engagée par les praticiens d'ateliers d'expression créatrice dans leur position transitive entre le sujet et l'institution.     Guy LAFARGUE  Rédacteur en chef 

 

 

 

 

En 1999, en co-écriture avec Jacques Stitelmann, La lettre et l'enveloppe, l'album, à L'atelier (Genève), livre illustré sur le mail art,              aujourd'hui épuisé.

 

 

 

 

 

 

Lettres de saison

Ouvrage collectif dirigé par Claude Sternis

 

Il s’agit d’un livre de mail art (échange de lettres artistiques), lettres des 4 saisons, intégrant des personnes des 5 continents, artistes, patients, soignants dont beaucoup de psychologues, psychiatre ou psychanalystes, et notamment:
Laurène BOMMELAER, Jean BROUSTRA, Josette COPPE, Dominique de VERDIERE, Roland-Ramzi GEADAH, Chantal LUKA, Philippe REIGNIER, Danièle ROSENFELD-KATZGuy ROUX, Claude STERNIS, Jean-Gérald VEYRAT, Pascale ZAREA….
 

Des six coins du monde (cinq continents et l'Atlantide) , 10 épistoliers( ou  groupes d'épistoliers), adultes en pleine possession de leur enfance (peintre,  écrivains, animateurs d'ateliers, soignants, patients, simples humains), échangent,  en toute libre-expression et mixité, sur leur quotidien saisonnier, depuis ces  continents, qu'ils habitent ou qu'ils traversent.

Ce voyage imaginaire, en forme d'atelier d'art postal (mail-art), précédé de rêveries théoriques (histoires, saisons, calendriers, continents, correspondances, psychiatrie, psychanalyse...), témoigne, entre intime et culture, de mots en images et de lettres en enveloppes, de ces rencontres et de leurs paysages psychiques ou physiques (terres, villes, mers...) déployés sous de multiples ciels.  

 

 

 

 

Ouvrage collectif sous la direction de Charlotte MARCILHACY et avec Claude STERNIS: Le dessin et l'écriture dans  l'acte clinique.

 

  

 

 

 

 

 

De Claude STERNIS  et Yannick  DUBLINEAU: Palimpseste

       
 Livre d’artiste, tirage numéroté, grand format
 une gravure originale différente sur chaque exemplaire  Gravures de Yannick Dublineau et poèmes de Claude  Sternis.
 Chez Aquilon (72€)
 

 

 

 

 

 

Adolescent entre marge, art et culture                     Une clinique des médiations en groupe

Claude STERNIS et Emmanuelle GRANIER
 

L'adolescence, ses enjeux, ses potentiels et ses difficultés, est au centre d'une réflexion sur les médiations culturelles, artistiques et thérapeutiques au sein d'institutions accueillant des adolescents, dans un esprit d'innovation et d'ouverture pluridisciplinaire.

Au carrefour de la réflexion théorique, de l'expérience culturelle et de la pratique soignante vivante avec des adolescents, cet ouvrage se caractérise par la diversité des points de vue de professionnels de terrain (psychologues cliniciens, assistants sociaux, éducateurs, psychiatres, artistes, psychanalystes, etc.), relatant leur clinique du quotidien (ateliers, groupes à médiations, etc.), mais aussi leurs considérations sur leur cadre de travail institutionnel. Tissage de témoignages et d'élaborations métissées (kleiniennes, lacaniennes, littéraires, poétiques...), il fait écho aux caractéristiques dérangeantes et passionnantes de l'adolescence et à bien d'autres questions sur le soin, la société, la culture et les âges de la vie.

 

 

 

CARNET DE VIES         Une traversée picturale et humaine de l'anorexie

Valérie GUERIN 

Sous la direction de Valérie GUERIN, Claude STERNIS et Michel BLONDEAU
Avec la participation de Brigitte PION et Dominique REBSTOCK
Préface de Marcel RUFO

 

L'anorexie, une maladie qui bouscule nos  certitude et nos repères sur le corps et ses limites,  qui interroge le dedans etle dehors, le contenu et le  contenant, et nous convie à leur jonction ( disjonction? )dans un étrange pays, à la source des  liens ténus et vitaux entre l'esprit et le corps.

 

Valérie GUERIN nous invite, dans ce pays d'anorexie, à un voyage intérieur violent et doux. Ses peintures etdessins, en forme d'autoportraits, saisissent par leur épure et la force de leurs traits. En quelque sorte ils parlent d'eux-mêmes. S'y adjoingnent cependant un entretien sur son parcours memé par Claude STERNIS et différents témoignages littéraires, théoriques et poétiques, de soignants ou d'artistes ayant eux aussi rencontré Valérie GUERIN à traversson oeuvre et / ou l'anorexie, comme autant de lettres glissées dans le livre d'or de cette exposition intime.

<< Je voulais montrer [...]ce que j'ai du mal à exprimer par des mots [...]. Oui je voulais montrer par mes peintures... une forme de beauté dans cette maladie.>>
( Extrait de l'entretien avec Valérie GUERIN).

 

 

 

 

 

 

 

de Yannick DUBLINEAU (Gravures) et  Claude STERNIS (Poèmes): Voiles

 

Livre d'artiste

Publications de Jean BROUSTRA

La vie rhizome                                 

Jean Broustra

 

Le soupir est ce qui nous laisse en suspens entre un passé qui parfois fait mémoire et un avenir dont l'énergie est imprévisible...
Le rhizome, qu'il soit souterrain ou parfois aérien, est une polyphonie multi langagière dont l'expression illimitée laisse aussi des traces de coalescence, des nœuds d'eau...
A travers la traversée du 20ème siècle commencée dans les années 40, se tressent les fils de l'enfance, de l'adolescence, de la médecine, de la psychiatrie, de l'expression, du surréalisme, de la psychanalyse, de la littérature. Jusqu'à ce que la fin du soupir ouvre le seuil qui termine le  siècle et s'efforce de donner relais à l'imprévisible.
Tout à la fois chronique, journal poétique, traversées, engagements politiques et éthiques, le rhizome tressé par l'auteur est un roman de la formation.

 

 

 

Abécédaire de l'expression

Jean Broustra

 

L'histoire de l'expression, plutôt située classiquement comme un débat  philosophique (Aristote, Spinoza et Nietzsche), rejoint l'histoire de la  psychiatrie en Europe dans les années soixante-dix.

Dépassant la seule ambition de collectionner des œuvres d'aliénés, au delà de la fascination réciproque entre génie et folie, l'expression constitue un champs de pratique et de théorie qui a sa légitime part dans le traitement de la maladie mentale. Dans le sillage de la psychothérapie institutionnelle, elle a pris son élan en devenant une nouvelle manière de vivre le lien entre société et culture. Elle a ainsi revendiqué sa place dans la pédagogie (F.Oury, A.Stern), dans le changement social (M.Pagés), dans la philosophie et la psychanalise (J.F. Lyotard, J. Kristeva) mais aussi dans la littérature et les arts contemporains (de P. Sollers à I. Xenakis).

L'expression, sous la forme d'ateliers thérapeutiques, contribue au traitement approfondi des patients psychotiques. Dans un cadre habituellement associatif, elle propose aussi des ateliers de créations pour aider à la citoyenneté par développement du lien socioculturel. Interface entre soin et création, l'expression doit tenir une place privilégiée dans l'esprit d'une véritable politique  de secteur, ce à quoi l'auteur porte tous ses efforts.

 

 

 

 

Traité du bas de l'être

Jean Broustra

 

Le traité du bas de l'être est un essai sur les modalités  contrastées entre le bas et le haut, le lourd et le léger, le corporel et le spirituel. Inscrit dans la tradition occidentale,  tel le Traité de la concupiscence de Bossuet ou le célèbre livre de Bachelard L'air et les songes, il accorde une place privilégiée à la philosophie (d'Héraclite à Deleuze), à la psychanalyse, à la poésie. 

 Plusieurs pratiques sont données en référence, à partir de l'expérience de l'auteur dans la médecine psychiatrique, la psychanalyse, la psychothérapie en ateliers d'expression, l'écriture dans la tenue de carnets personnels et la publication de romans. Loin d'être conceptuel et abstrait, cet ouvrage relate une histoire de vie à la recherche d'une pensée, d'un sens, par le jeu de la transmission mais aussi par la prise de risque d'une nécessaire invention.

Jean Broustra est psychiatre, psychanalyste, écrivain.

 

 

 

 

Corps et graphisme

Jean BROUSTRA

 

Jean Broustra raconte une expérience de 25 ans dans des ateliers  thérapeutiques au centre hospitalier de Libourne et dans des dispositifs  de formation en France et en Europe. Il décrit de nombreuses situations  référées à des photos et à des séquences filmées en 1995 par la  réalisatrice Annie Coudert La théorie du « Polytope interlangagier »  propose une perspective aux dispositifs « Corps et Graphismes » dans le  cadre plus général des pratiques d’ateliers d’expression.

 

 

 

 

 

Psychoses et langages

Scènes psychothérapiques du dire

 

Jean BROUSTRA

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Asphodele les ateliers du pre